• POLYPIONT CEO und CTO am Worldwebforum (Bild: WWF)
  • Speaker des Worldwebforums (Bild: WWF)
  • Impression Worldwebforum (Bild: WWF)

Worldwebforum 2020

Les précurseurs et les visionnaires du monde numérique se sont rassemblés au Worldwebforum de Zurich, pour la 8e fois consécutive. La conférence a lieu chaque année en janvier, réunissant quelque 1900 participants internationaux, dont 85% de dirigeants de niveau C. L’édition de cette année répondait au mot d’ordre: «Leaders wanted». Des thèmes tels que la santé numérique, la transformation du monde du travail, le leadership, l’intelligence artificielle, la blockchain ou la conception centrée sur l’humain étaient au centre des préoccupations. Outre la tribune principale, des tracks spécifiques avec diverses sessions étaient également organisés sur les différents thèmes, et la santé numérique en faisait naturellement partie.

 

Thomas Buerdel (CEO) et Christoph Irniger (CTO) ont assisté à la conférence. Ils ont préparé une sélection (non exhaustive) de thèmes revêtant une importance particulière pour le système de santé:

 

Les écosystèmes numériques dans les soins de santé

Les questions suivantes étaient au centre des débats: «Pourquoi autant d’initiatives eHealth ont-elles échoué dans le passé? Comment la santé numérique surmontera-t-elle ces défis dans le futur? ».
Cet exposé a été l’occasion d’aborder les exigences techniques et économiques, ainsi que les implications réglementaires qui permettront de développer l’infrastructure numérique afin d’intégrer des innovations digitales dans le système de santé.

La session de questions/réponses «Activating ecosystems – How to accelerate health innovation», à laquelle nous avons pu participer vendredi, a constitué l’un des temps forts de la thématique.

Les enseignements suivants, résumés par Thomas Brenzikofer, fournissent une bonne vue d’ensemble:

Les écosystèmes sont incontournablesSi les écosystèmes sont désormais monnaie courante dans de nombreuses branches, leur apparition est récente dans le système de santé. Au vu des changements rapides de la dynamique de marché (Pay-for-product/Service to pay-for-patient-outcomes), la branche doit s’adapter rapidement.

Une situation gagnant-gagnant doit émergerUne collaboration ne sera effective que si une situation gagnant-gagnant s’impose pour tout le monde. La meilleure description que l’on peut donner des écosystèmes est la suivante: il s’agit de communautés, qui vivent sous forme de système, avec des unités interdépendantes.

Le recentrage sur les patients est primordial
Des écosystèmes réussis ont été développés en se basant sur une profonde compréhension des besoins des clients et de leur qualité de vie. Ce phénomène n’est pas encore suffisamment présent dans le système de santé.

Il s’agit d’un changement culturel
Les hackathons, les accélérateurs et les incubateurs contribuent énormément au changement culturel. Les équipes internes doivent être impliquées, du front jusqu’à la direction.

Une grande importance doit être accordée à l’amélioration de la qualification
Aucune des approches susmentionnées ne pourra voir le jour sans la mise à disposition de capacités adéquates dans les équipes internes.  Cela constitue un défi, en particulier dans les grandes organisations décentralisées.

 

 

La déontologie des données

La santé est depuis toujours une branche riche en données, mais elle doit lutter contre l’importante fragmentation des systèmes informatiques et des normes.
Le regroupement de grandes quantités de données à des fins de recherche demeure un rêve inaccompli.  Désormais, les start-ups de la santé numérique produisent une nouvelle catégorie de données générées par capteur et/ou patient.
Ces données se différencient de celles fournies par les médecins et les soignants. Non seulement leur degré de fragmentation est plus faible, mais ces données peuvent également être échangées en temps réel, permettant ainsi de nouveaux modèles d’interaction numériques et non numériques entre les patients et les médecins.

 

Parcours de soins hybrides

Les soins traditionnels coexisteront avec les soins numériques. Les natifs de l’ère numérique utiliseront les offres numériques à 100%, tandis que les patients d’un certain âge s’en tiendront aux méthodes existantes. Reste à voir comment ces parcours de soins hybrides doivent être conçus. Les constructeurs des «villes intelligentes» s’intéressent au système de santé et sont prêts à développer les parcours de soins du futur en adoptant une approche « zero-based design».

 

Bilan

Globalement, le Worldwebforum est une manifestation stimulante, idéale pour faire le plein de nouvelles idées, d’inspiration et de contacts. Nous recommandons donc cet événement à tous les représentants du système de santé, à savoir le secteur des assurances, l’industrie pharmaceutique, mais aussi les fournisseurs de prestation ambulatoires et stationnaires. 
Nous serons de nouveau présents au Worldwebforum l’année prochaine et nous réjouissons d’ores et déjà de faire votre rencontre lors de cette 21e édition.

» Informations et inscription au Worldwebforum 2021