Crowd Working

Le crowdworking est-il vraiment utile au système de santé?

Une équipe de chercheurs de la ZHAW, de l’Université de Bâle et de l’Université Fribourg se consacre au thème du crowdworking en Suisse chez le personnel soignant temporaire. POLYPOINT a pu contribuer au projet en mettant à profit son expertise technique et sa longue expérience de partenaire de terrain dans le système de santé.

Tout comme le crowdfunding existe dans le domaine de la finance et les concepts de plateforme transforment la branche du tourisme avec Airbnb ou Uber, la transformation numérique a aussi des répercussions sur l’organisation du monde du travail dans le système de santé. Le crowdworking est considéré comme une solution possible à de nombreux problèmes actuels. Ainsi, la restructuration et la flexibilisation des ressources humaines ont pu avoir des effets positifs sur la pénurie de main-d’œuvre qualifiée et ont permis d’intégrer les collaborateurs dans le processus global en tant qu’acteurs coopérants.

Du point de vue de la recherche, il existe aujourd’hui peu d’études sur les répercussions du travail temporaire chez le personnel qualifié. Généralement, la recherche d’informations porte sur le domaine de la main-d’œuvre non qualifiée.

La ZHAW, l’Université de Bâle et l’Université de Fribourg ont donc lancé l’étude «Crowdworking en Suisse (CroWiS) – Une analyse interdisciplinaire sur l’exemple du personnel temporaire soignant». Une équipe multidisciplinaire composée d’économistes de la santé, de statisticiens, de scientifiques en soins infirmiers, de sociologues, de psychologues et de juristes doit atteindre les objectifs de projet suivants:

  1. Comprendre le mécanisme du marché des plateformes en ligne pour le travail temporaire, ainsi que les conséquences pour le travail et la vie privée du personnel temporaire.
  2. Déterminer les répercussions du travail temporaire basé sur les plateformes pour l’organisation et les processus de travail, ainsi que pour la qualité des résultats du travail.
  3. Quantifier les impacts sur la pénurie de main-d’œuvre qualifiée en Suisse.
  4. Définir les besoins de régulation de ces formes de travail.

Le projet offre un grand potentiel pour le monde du travail dans le secteur de la santé. Les modèles de travail basés sur des plateformes et orientés vers le crowdworking permettent de répondre aussi bien aux besoins des collaborateurs qu’à ceux des entreprises.
Le projet va générer les avantages suivants pour le travail temporaire basé sur des plateformes en Suisse:

  1. Recommandations sur les besoins de régulation nécessaires en vue de réduire les répercussions négatives.
  2. Élaboration d’un concept de monitoring pour l’analyse et l’observation de l’évolution.
  3. Recommandations destinées aux organisations pour une mise en œuvre optimale de cette forme de travail.
  4. Recommandations permettant au personnel temporaire de s’adapter à cette forme de travail.

Nous nous réjouissons de collaborer avec les hautes écoles spécialisées (ZHAW, Université de Bâle et Université de Fribourg) et les partenaires de la pratique (Hôpital de l’Ile, USZ, Hirslanden, SBK, Swiss Nurse Leaders, HPlus, Swissstaffing, Permed, Careanesth).

» Apprenez-en davantage ici sur l’étude «CroWiS»